REPAS des ANCIENS du 16

le samedi 5 février 2011 à Angoulême

Monique et Bernard Vergne nous accueillent au restaurant "le feu de bois" à Angoulême . Monique et Bernard étaient impatients de mettre en pratique les préceptes appliqués à toute bonne rencontre. Si le temps est maussade à l'extérieur, à l'intérieur l'atmosphère est au beau fixe. Les déjà "anciens" du club ont plaisir à se retrouver et nous constatons le retour parmi nous de monsieur Van de Walle organisateur émérite de sorties des années 1990/2000 et adhérent depuis 1987.
Autour d'un kir les liens se renouent et se nouent. De sa petite voix discrète Monique nous suggère de décaler cette rencontre de deux semaines car elle l'estime bien proche de la sortie des Rois... et invite les 37 convives à se présenter par un tour de table. Nous aurons une pensée pour une grande absente Lucienne Frouin, dite "Lulu".
Après cette excellente entrée en matière nous attaquons de pied ferme la salade aux foies de volailles pauvres petites bêtes sacrifiées sur l'autel de notre gourmandise . C'est que certains ont l'estomac dans les talons. En effet, venir de la haute Vienne en passant par les cols de la haute Charente c'est presque une expédition...
A la fin du repas le Président nous remet en mémoire les presque 85 ans de l'ACCCF, les sorties programmées en 2011, les statistiques qui font le point des dix dernières années écoulées du PGCA.
Si on note çà et là quelques assoupissements ce n'est pas le désintérêt mais la quiétude du lieu qui incite à une douce torpeur. Le Président de sa voix volontaire, nous arrache des bras de Morphée (1).
Et le temps s'écoule. Certains se lèvent déjà pour regagner leur domicile pour retrouver leur émission préférée "les chiffres et les lettres". Bernard Vergne branche son ordinateur pour présenter le site INTERNET du PGCA, piochant au hasard dans les compte rendus de sorties accompagnés de photos.
Et voilà, vers 18h00, tout le monde va se séparer. Le pari est réussi. Dix ans après son abandon le rendez-vous des départements est réactivé. Souhaitons lui longue vie et nous l'appellerons désormais "autour d'un plat". Nostalgie...

(1) Dieu des songes

Gérard Bacouël