CIRCUIT en VENDEE et PUY du FOU

Organisateurs : Roseline et Georges LAROCHE
du 17 au 25 Juin

 

A Thiré par un jardin anglais, nous fûmes guidés d'if en buis dans la verdure d'un chef d'orchestre américain (William Christie) tombé là amoureux de la Vendée où il nous fit un cygne. Mais de Thiré il fallut se tirer d'un mauvais pas bourbeux pour de La Poêle Sèche faire notre miel. Vrais et faux bourdons, nous butinâmes à qui miel miel la récolte des abeilles dans le bocal(ge).

A Sigournay, après avoir parcouru les vignes de Folle Blanche, au château nous fûmes accueillis par un écossais oublié de la Guerre de Cent Ans passé au camp des français. Un prof' d'histoire nous initia à l'héraldique à l'aide d'une formidable collection de blasons, on nous conta du patois, on nous montra un gros nounours, et on nous régala d'un festin dans la grand' salle du château.

Quittant l'époque médiévale, nous survolâmes l'espace et le temps pour nous retrouver dans la guerre de Vendée à l'Historial, un musée très moderne et interactif.

Un séjour en bord de mer nous fit profiter d'un concert de chants marins par " les Goules Torses ". Noirmoutier avait son château à proposer à notre curiosité, puis ce furent les ruines de l'abbaye de l'Île Chauvet qui furent le prologue à une journée de canotage sur les canaux, une journée à tirer de l'eau les corps ou les bateaux, pour les y remettre aussitôt ! " debout les gars réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup, debout les gars réveillez-vous, on va au bout du monde ". Un repas dans les roseaux et on repartait, gaillard ! Que la nuit fut douce à nos membres endoloris !

Une pause à Mouchamps dans un camping ravissant nous permit d'aller voir le tombeau de Clémenceau, et le monument au Cdt Guilbaud, pilote d'hydravion perdu en mer à la recherche d'Amundsen au pôle Nord.

Le séjour se terminait en point d'orgue au Puy du Fou par ses spectacles prodigieux.


Camille Communeau