Nous  avions invité les participants à se  rendre en " Limousin, terre de croyances, de sensations et de détente " .  Dans notre esprit, c’était de retrouver des paysages, des traditions de vie concernant  des hommes et des femmes exploitant les produits de leur terroir. Qu’en fut-il ?


Nous avons appris comment fut recherché, exploité  puis abandonné, l’uranium de la région de BESSINES sur GARTEMPE. 

Les trois jours passés à LIMOGES nous auront  permis de mieux apprécier les progrès faits dans la fabrication de la porcelaine


, l’inventivité et la finesse des décorateurs d’émaux


ainsi que le talent des compagnons du Tour de France dans la fabrication de leurs chefs d’œuvre.
Nous avons pu admirer la dextérité de la feuillardière  et de son mari, qui avec un seul  outil «  la plane «, confectionnaient des cerceaux pour barriques ou des  composants pour barrière dite «  girondine « . Les tuiliers de ST HILAIRE des PLACES ( autrefois et maintenant ) continuent d’approvisionner les toitures des bâtiments classés.
A SAINT-JUNIEN, de lieu feutré de la ganterie en lieu exposé à tous les vents et aux odeurs nauséabondes de la mégisserie, toujours beaucoup de «  tours de mains » précis et attentifs pour obtenir des produits de luxe. N’oublions  pas les surprises  ( agréables ou pas ) à la sortie  du four à émaux, des papillons, trèfle ou cœur.
N’oublions pas les moments de communion avec la nature lors des séjours à ST PARDOUX ( châtaignes et champignons vénéneux ), BUSSIERE-GALANT et son vélo-rail, SAINT-JUNIEN et son Site à COROT.
Tout  cela fut possible  grâce à la bonne volonté des participants qui de groupes de visite en groupes de bus et autres groupes de spécialité furent parfois un peu perdus ou excédés. Qu’ils en soient, ici remerciés !

Les organisateurs.