Sigournais cabanes
Miellerie
Soirée Paysanne

Forêt GRASLA
Puy du Fou Nuit

 

 Sigournais château
Roulottes
Mémorial
Puy du Fou

Compte rendu de la sortie : 
«Tout comme au bon vieux temps 
et Puy du Fou»

Vendredi 7 juillet 2017 : nous nous retrouvons 42 camping cars et 84 amis pour notre sortie de 9 jours en Vendée.
Nous sommes accueillis sur le parking de la salle des sports de Sigournais par nos hôtes, Roseline et Georges Laroche, entourés par Françoise et Daniel Buisson,  de Laurence et Alain Jouneau et de Maryvonne et Guy Devanne.
Deux groupes , le rouge et le bleu, vont déterminer nos sens de visite.
Un sympathique cadeau d’accueil et les retrouvailles entre amis nous amène à l’heure de l’apéritif .
Nous sommes au pays de «la folle de Sigournais», un descendant d’un cépage médiéval de qualité, la folle blanche.
Monsieur le Maire de Sigournais, le président de l’AGRAP (les amis du patrimoine) et ASPHODEL (défense de l’environnement) nous offrent, avec générosité, leurs bouteilles de «folle de Sigournais», petit vin blanc des plus affriolants, véritable fierté de ce coin de bocage vendéen. Elles sont accompagnées par des tartines maison (boudins, pâté et autres régals) confectionnées par nos traditionnelles «tartineuses»…

Samedi 8 juillet : nous commençons notre journée par un circuit de 6 km des cabanes vigneronnes: ce sont des maisonnettes restaurées et mises en valeur par l’AGRAP, construites en pierres sèches à l’image des Bories de Provence, où la culture de la vigne a laissé des traces dans le paysage. Ce sentier de découvertes sillonne les coteaux ou fiefs de la commune. Repas panier.
L’après-midi, visite du village et du château féodal construit vers l’an mil, remanié au XVème siècle et enfin classé aux Monuments Historiques. Donjon, portes, enceintes, tours, latrines, chemins de ronde couverts, armures et mannequins restituent l’ambiance du XV ème siècle. Collection de plus de 700 blasons, avec jeu concours permanent, auquel nous avons participé ; bravo à Monette Mansion gagnante du premier prix.
A 18h30, la folle de Sigournais a été proposé en guise d’apéritif et un repas animé nous est servi sous les voûtes d’un vieux hangar.
A la nuit tombante, Corinne Duchêne, nous a enchantés par un florilège de contes et légendes du XIème au XIVème siècle. Chants de troubadours et de trouvères accompagnés à la vielle à roue.

Dimanche 9 juillet : suivant notre groupe, départ pour les roulottes du Sud Vendée au Pont–Sigou. Nous passons une journée au rythme de la nature et de nos attelages.
Après le harnachement de nos montures, nous voyageons, dans le bocage et ses  paysages typiques, en roulottes tractées par des percherons et bretons, trapus et dociles.
Nous parcourons environ 6 kms avec deux cochers chevronnés vers la ferme étape de l’Aubonnière où un repas rustique nous attend.
Vers 15h30, retour, avec l’amusant passage d’un guet et dételage des chevaux (à noter que notre roulotte a été ramené avec dextérité par Axelle, 15 ans ...)
Départ et installation pour la nuit chez André Daviet, apiculteur.

Lundi 10 juillet : conférence sur les abeilles par André Daviet et Georges Laroche, deux «piqués» des abeilles, des ruches, du miel et du pollen à gogo.
Animaux de basse cour, caprins en liberté, nous accompagnent dans cette miellerie d’une cinquantaine de ruches.
Départ pour le domaine de l’Oiselière à Chauché et installation.

Mardi 11 juillet : visite du Mémorial et de l’Historial de Vendée.
Exposition temporaire sur 120 ans de vacances en Vendée.
Au Lucs sur Boulogne, le département de la Vendée vous invite à parcourir 7000 ans d’histoire, dans un musée original : l’Historial de Vendée. De la préhistoire au XIXème siècle en passant par la révolution et les guerres de Vendée, chacun peut découvrir         l’histoire, immergé dans une muséographie ludique et innovante.
Au mémorial construit sur les rives de la Boulogne, un hommage est rendu aux victimes des colonnes infernales, et particulièrement aux 564 morts exterminés par la colonne du général Cordellier. Il se veut également le Mémorial de tous les totalitarismes. 
Repas panier et retour à l’Oiselière.
18h30, sous la halle, soirée paysanne déguisée avec quelques costumes paysans ou bourgeois remarquables.
Repas jambon, mogettes à volonté et excellente animation : chant, guitare, clavier et accordéon ont fait chanter et rajeunir nos cœurs. Un grand bravo à Bruno.

Mercredi 12 juillet : au cœur de la forêt de Grasla un village reconstitué montre les conditions de vie de ces vendéens, qui en 1794, refusèrent d’obéir aux nouvelles règles imposées par la Convention. Un excellent guide nous fait découvrir le destin malheureux de ces familles vendéennes contraintes d’organiser, au cœur de la forêt de Grasla, un village de huttes dans les conditions précaires de l’hiver 1794.
Repas panier et départ vers le Puy du Fou ou 7 équipages supplémentaires nous attendent.

Jeudi 13 juillet : embarquement immédiat pour le Grand Parc ; le Puy du Fou fête cette année son 40ième anniversaire. Spectacle grandiose, aventures épiques et émotions fortes nous attendent dans ce parc, élu, plusieurs fois meilleur parc du monde.
A 19h, départ groupé vers la Halle Renaissance où un repas animé nous est servi.
Nous sommes les invités privilégiés de François Ier et Henry VIII.
A 21h30 direction les Orgues de Feu, spectacle nocturne sur le vieil étang ; les musiciens romantiques dans leurs costumes de lumière font danser muses et farfadets dans une symphonie fantastique d’eau et de feu, soirée magique et enchanteresse !

Vendredi 14 juillet : suite du grand parc et de ses attractions.
A 20h départ pour la Cinéscénie, mythe immanquable.
A l’issue de ce spectacle inoubliable, un guide nous conduit vers le village de Mr Plume qui a démarré le Puy du Fou en 1977 avec Philippe De Villiers.
Il nous entretient de ses spécialités de dressage; visite aux animaux et au final, pot de l’amitié.

Samedi 15 juillet : le prieuré de Grammont, en visite libre est l’un des mieux conservé de France : chapelle, salle capitulaire, cuisine et salle des hôtes sont remarquables.
Après-midi détente dans un grand pré herbeux et ombragé.

Dimanche 16 juillet : retour à nos pénates, après une semaine vendéenne emplie d’émotions intenses, au détour de haies et de chemins creux.

Il nous restent à dire un grand merci à Roseline et Georges, Laurence et Alain, Françoise et Daniel ainsi que Maryvonne et Guy.
A très bientôt, pour de nouvelles aventures !


Elisabeth Marchive

Prieuré de GRAMMONT